La pêche professionnelle

Pour assurer la pérennité de cette filière et préserver les zones de frayères, de nourriceries, et les espèces exploitées localement, le Parc met en œuvre des actions conjointes avec les pêcheurs professionnels.

Analyser les incidences de la pêche sur les espèces et leurs habitats (projet ARPEGI)

Le projet est financé par le fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP). Il est porté par le Parc et mené en lien étroit avec les pêcheurs professionnels exerçant leurs activités dans le périmètre du Parc et les sites Natura 2000.

Il fait notamment intervenir l’ensemble des représentants professionnels concernés : comités régionaux et départementaux des pêches (Régions Bretagne, Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine), et les services de l’Etat.

L’étroite implication de tous ces acteurs permettra de définir les mesures de gestion nécessaires pour assurer le bon état de conservation des espèces et des habitats d’intérêt communautaire, tout en limitant les impacts socio-économiques sur la pêche.

L’analyse, basée sur des données scientifiques et sur l’expertise des marins pêcheurs concernés, comportera :

  • un diagnostic socio-économique des activités de pêche professionnelle,
  • un diagnostic de la répartition des espèces et des habitats d’intérêt communautaire,
  • la réalisation de croisements spatio-temporels des activités de pêche avec les espèces et les habitats. 

Dès qu’un risque moyen ou fort sera évalué, des mesures de réduction seront proposées. Ces mesures tiendront compte du niveau d’enjeu de conservation de chaque espèce et habitat concerné et des possibles répercutions socio-économiques sur la filière.
 

Guillemots de Troïl (Uria aalge), espèces d'intérêt communautaire

Guillemots de Troïl (Uria aalge), espèces d'intérêt communautaire

Benjamin Guichard - OFB

Guillemots de Troïl (Uria aalge), espèces d'intérêt communautaire

Benjamin Guichard - OFB

Bateau de pêche professionnelle dans le Parc naturel marin

Bateau de pêche professionnelle pêchant au large

Benjamin Guichard - OFB

Bateau de pêche professionnelle pêchant au large

Benjamin Guichard - OFB

Bateau de pêche professionnelle pêchant au large

Bateau de pêche professionnelle pêchant au large

Yves Gladu - OFB

Bateau de pêche professionnelle pêchant au large

Yves Gladu - OFB

Installer des pondoirs à seiche

La seiche est une espèce qui vient pondre ses œufs au printemps dans les pertuis. Ces vastes étendues peu profondes sont propices au développement des œufs puis à la croissance des juvéniles. Pour augmenter les chances d’éclosion des œufs de seiche et participer au renouvellement de l’espèce, les pêcheurs souhaitent multiplier l’installation de pondoirs.

En 2020, l’objectif du projet est de tester la faisabilité de déployer des supports de fixation, imitant le comportement des algues, sur plusieurs sites et d’évaluer leur efficacité en termes de nombre d’œufs fixés et éclos, et donc de juvéniles dans le milieu. 

Ce projet, soutenu financièrement par le Parc, est porté par le Comité départemental des pêches de Charente-Maritime qui travaille depuis plusieurs années sur la mise au point de supports de fixation adaptés au bon développement des œufs de seiche. Il implique fortement les pêcheurs professionnels dans la gestion de cette espèce dont ils sont très dépendants. 
 

Suivis sur les pondoirs à seiches

Suivis sur les pondoirs à seiches

Emilie Roche - CDPMEM 17

Suivis sur les pondoirs à seiches

Emilie Roche - CDPMEM 17

Pondoirs à seiches

Pondoirs à seiches

Emilie Roche - CDPMEM 17

Pondoirs à seiches

Emilie Roche - CDPMEM 17