Les activités maritimes

Les activités maritimes sont multiples et dépendent du bon état écologique du milieu marin. Afin de prendre des mesures de gestion adaptées, l’acquisition de connaissances sur les pratiques des usagers de la mer est essentielle pour le Parc.

L’observation des activités de loisirs

Le projet RESeau d’Observatoires des usages de LOisirs (RESOBLO-2020-2023) mené dans 4 Parcs naturels marins consiste à mettre en place des méthodes communes d’observation des pratiques de loisirs. 

Les différentes activités de loisirs dans les Parcs naturels marins peuvent être très nombreuses et diversifiées en fonction des territoires. Il s’avère important d’en évaluer la fréquentation, la répartition géographique et de connaître leurs effets sur l’environnement. Ce besoin est d’autant plus nécessaire qu’il est difficile d’évaluer les pratiques non encadrées représentant la majorité́ des usages de loisirs pour certaines activités. Ce constat est partagé par les 3 autres Parcs participant au projet : Estuaires picards et de la mer d’Opale, Bassin d’Arcachon, et Cap Corse et de l’Agriate.  

Ce projet va mettre en œuvre des campagnes d’acquisitions de données pour :

  • spatialiser et quantifier les activités en mer et sur le littoral, 
  • mieux connaître les usagers, leurs pratiques, leurs relations au milieu marin, 
  • mesurer les pressions sur les espèces et habitats.

Pour y parvenir, des outils et des méthodes pérennes, capitalisables et transférables seront développés pour les 4 Parcs. Les prises de vues aériennes, l’utilisation de drones et la réalisation d’enquêtes auprès des usagers seront notamment utilisées pour produire ces données.
 

Mieux connaître les activités de loisirs

Mieux connaître les activités de loisirs

Michel Bernard - La Rochelle Université - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs

Michel Bernard - La Rochelle Université - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs

Mieux connaître les activités de loisirs

Michel Bernard - La Rochelle Université - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs

Michel Bernard - La Rochelle Université - OFB

Ce projet s’appuie en grande partie sur le programme VALOBS (VAlorisation de données et conception d’un OBServatoire des usages de loisir dans le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis –2017–2020). Ce programme a permis de concevoir un système d’observation des usages de loisirs répondant aux enjeux de connaissances et d’évaluation de ces activités à l’échelle du Parc.

Suivi des gisements de coques

Suivi des gisements de coques

Sébastien Meslin - OFB

Suivi des gisements de coques

Sébastien Meslin - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de loisirs comme la pêche à pied

Cécile Barreaud - OFB

La pêche à pied de loisir

Activité très pratiquée dans le Parc, la pêche à pied fait l’objet de suivis pour connaître l’état des ressources, la fréquentation et l’évolution des pratiques de prélèvements par les pêcheurs.

Le Parc coordonne les différents suivis concernant la pêche à pied de loisir et ses éventuels effets sur le milieu marin.

Les enquêtes et études réalisées en collaboration avec les collectivités locales et des associations produisent des données permettant d’avoir une estimation du nombre de séances de pêche, des prélèvements et de la pression exercée par les pêcheurs sur les ressources et habitats marins. Le croisement de ces données avec celles issues du suivi de la pêche à pied professionnelle des gisements de coques et de palourdes permettront de proposer une gestion cohérente et durable de ces ressources. 
 

L’état des lieux de la pêche professionnelle

Le Parc naturel marin réalise un état des lieux précis et complet de l’activité de pêche dans le Parc, en collaboration avec les comités départementaux et régionaux des pêches.

Les informations disponibles actuellement sur l’activité de pêche professionnelle ne permettent pas une approche suffisamment fine de l’activité pour les besoins du Parc. Un état des lieux est donc mené en s’appuyant sur les connaissances et les données des comités des pêches et des organisations de producteurs. Le diagnostic aura pour objectifs :

  • d’analyser les activités se déroulant dans le Parc : fréquentions, productions, répartition spatiale,
  • de fournir des éléments pour l’analyse de risque de porter atteinte aux objectifs de conservation des habitats et espèces d’intérêts communautaires menée par le Parc (ARPEGI) 
  • d’analyser l’activité des flotilles et les métiers.
Pêche professionnelle dans les pertuis

Mieux connaître les activités de pêche professionnelle

Cécile Barreaud - OFB

Mieux connaître les activités de pêche professionnelle

Cécile Barreaud - OFB

L’état des lieux des aires de carénage et des équipements environnementaux dans les ports

60 ports aux vocations diverses maillent le territoire. Le Parc projette la réalisation d’un état des lieux des aires de carénages et des équipements environnementaux nécessaires pour la gestion des déchets ou des eaux grises ou eaux noires des bateaux.

Un travail important de recensement des aires de carénages à l’échelle nationale a été réalisé par le CEREMA (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) dans le cadre de la Directive cadre stratégie du milieu marin. Le Parc souhaite compléter cette étude :

  • pour les aires de carénages en étudiant plus précisément leur efficacité technique et environnementale ou leur fréquentation,
  • par un état des lieux des autres équipements environnementaux.

Ce travail se réalisera avec les acteurs portuaires. Il pourra contribuer à la mise en place d’actions pour optimiser le maillage territorial, le fonctionnement, la fréquentation de ces équipements. 
 

Etat des lieux des aires de carénage

Etat des lieux des aires de carénage

Romane Buard - OFB

Etat des lieux des aires de carénage

Romane Buard - OFB